• 4004 - carnet sérigraphié à spirale

    4004 - carnet sérigraphié à spirale

  • 4004 - carnet numéroté de 1 à 25

    4004 - carnet numéroté de 1 à 25

  • Détail de la couverture avant coupe et reliure

    Détail de la couverture avant coupe et reliure

  • Les couvertures en attente d'impression

    Les couvertures en attente d'impression

  • Les couvertures en phase de séchage

    Les couvertures en phase de séchage

4004

20.00 

Le 4004 est considéré comme le premier microprocesseur de l’histoire, il a été dessiné par Federico Faggin pour Intel en 1971.
Ce carnet est un hommage à cette invention exceptionnelle.
Sérigraphie réalisée et imaginée à partir du microprocesseur 4004 de Intel.

Couverture sérigraphiée sur papier Metallics Super Gold 300 g
80 pages sur papier 80g et 50 g alterné
Page de garde Translucent Gold 100 g
Exemplaires numérotés de 1 à 25
Reliure métallique
Entièrement façonnés à la main, des différences peuvent survenir.

En stock

Catégories : , ,
ici aussi...
  • Description
  • Informations complémentaires

Description

Sérigraphie originale du premier microprocesseur 4004 Intel – 1971

En 1969, la société japonaise Busicom, premier gros client d’Intel (fondé la même année, en 1968) se rapprocha d’Intel afin de discuter du développement de circuits intégrés dont elle avait conçu l’architecture logique. Ceux-ci leur étaient nécessaires pour réaliser un type de calculatrices. L’architecture utilisée par Busicom était répartie en sept puces : un CPU à but spécifique lui-même divisé en trois puces avec une mémoire en lecture seule (ROM) dédiée au stockage des programmes ; un registre à décalage ayant pour but de stocker l’information; et deux puces d’entrée et sortie (I/O).

Marcian Hoff (surnommé Ted Hoff), assisté par Stan Mazor d’Intel, proposa une architecture plus simple employant quatre puces : une architecture de CPU d’utilité générale utilisant la RAM pour stocker l’information qui pouvait potentiellement être intégrée dans une puce, une puce de mémoire en lecture seule (ROM), une puce de mémoire à accès aléatoire (RAM) et une puce entrée et sortie (I/O). Les ingénieurs de Busicom évaluèrent la proposition de Hoff et l’acceptèrent en octobre 1969.

Federico Faggin, qui était alors employé chez Fairchild Semiconductor, fut engagé chez Intel en avril 1970 pour y diriger le projet et réaliser le 4004. Durant son passage chez Fairchild, Faggin créa en 1968 la technologie originale du silicon gate avec porte auto-alignée (« self-aligned gate »), appelée « Silicon Gate Technology (SGT) », une technologie qui permit de réaliser le microprocesseur, et réalisa le premier circuit intégré MOS du monde utilisant SGT (le Fairchild 3708), prouvant la viabilité de la nouvelle technologie. Alors qu’il travaillait chez Olivetti à Borgolombardo en Italie en 1961, Faggin avait acquis l’expérience sur la conception et la réalisation d’un petit ordinateur électronique et était très familier avec son architecture. À Intel, Federico Faggin créa une nouvelle méthodologie de projet, inexistante jusque là, employant la technologie SGT pour la logique du processeur, qui permit d’intégrer le microprocesseur dans une seule puce. Il fut impliqué aussi dans tous les aspects du développement avec l’assistance de Masatoshi Shima de Busicom. Shima, par la suite, écrivit le logiciel pour la calculatrice imprimante de bureau pour Busicom, le premier produit final à utiliser le microprocesseur.

Étant donné que Busicom avait les droits exclusifs sur le 4004, Intel ne pouvait le vendre à aucun autre client. Faggin, voyant le potentiel que le 4004 pouvait avoir sur des applications générales, exhorta la direction d’Intel à renégocier le contrat avec Busicom pour permettre d’élargir le marché du microprocesseur. Ed Gelbach, issu de la société Texas Instruments, qui venait juste d’être nommé vice-président de la section marketing et ventes d’Intel, comprit rapidement le potentiel du microprocesseur et décida de le commercialiser. Le 4004 fut enfin introduit sur le marché général en novembre 1971, ouvrant ainsi un nouveau chapitre dans l’histoire de la microélectronique.

Bien que le 4004 soit largement considéré comme le premier microprocesseur, un autre modèle a été développé un an avant en 1970 par Ray Holt de la société américaine Central Air Data Computer pour équiper l’avion de chasse militaire F-14 Tomcat de l’avionneur Grumman. Toutefois, l’unité centrale de traitement (CPU) de Holt, ainsi que les autres CPU antérieurs à 1970, était composée d’au moins 3 puces (chips) LSI et n’était donc pas intégrée dans un chip unique; il ne s’agissait donc pas d’un microprocesseur.

Informations complémentaires

Poids 200 g
Format

A5, A6

Couleur

intérieur rouge, intérieur bleu