Camargues

20.00 

Camargues en hiver, carnet de dessin et de croquis.

Carnet sérigraphié en une ou deux couleurs (gris-bleu et bleu) sur papier Arjowiggins Conqueror grain pierre 300 grammes au toucher naturel et sec.

Attache en coton avec deux perles en bois, environ 100 pages sur papier gris perle 80 grammes alterné avec papier ligné 80 grammes.

Le Camargue est une race de petits chevaux de selle rustiques à la robe grise, originaire de la région du même nom, au sud de la France dans le delta du Rhône, sur les départements du Gard et des Bouches-du-Rhône. Ce cheval vit traditionnellement en liberté dans ses marais d’origine. Son origine reste mystérieuse, bien qu’il soit considéré comme l’une des plus anciennes races du monde.Mentionné dès l’Antiquité romaine, le Camargue est occasionnellement une monture de bât et de guerre jusqu’au XIIe siècle. De tous temps, il est parfois utilisé comme animal utilitaire et de travail. Les habitants de la Camargue lui font dépiquer le grain, tirer des attelages, et le montent, entre autres, pour travailler avec le bétail, avant de le relâcher en semi-liberté. Les haras nationaux instaurent, dès leur création, de nombreux programmes d’élevage visant à augmenter sa taille par des croisements pour en faire une monture de guerre, programmes qui se soldent par des échecs.Après une période de déclin durant la première moitié du XXe siècle, le Camargue est désormais devenu une race de chevaux de selle reconnue par les haras nationaux français et surtout l’un des symboles forts de sa région d’origine, avec le taureau camarguais et le Flamant rose (Phoenicopterus roseus). Il est toujours traditionnellement élevé en semi-liberté dans des manades. Monture exclusive des gardians de la région qui l’utilisent pour le travail du bétail et de nombreuses fêtes populaires. Le cheval Camargue bénéficie d’une grande notoriété grâce à l’équitation Camargue et à sa forte image de tradition et de liberté née de sa présence dans les arts et la littérature, notamment dans l’histoire de Crin-Blanc.

Catégories : , , , ,
  • Description

Description

Camargues en hiver, carnet de dessin et de croquis.

Carnet sérigraphié en une ou deux couleurs (gris-bleu et bleu) sur papier Arjowiggins Conqueror grain pierre 300 grammes au toucher naturel et sec.

Attache en coton avec deux perles en bois, environ 100 pages sur papier gris perle 80 grammes alterné avec papier ligné 80 grammes.

//

Camargues – Le Camargue est une race de petits chevaux de selle rustiques à la robe grise, originaire de la région du même nom, au sud de la France dans le delta du Rhône, sur les départements du Gard et des Bouches-du-Rhône. Ce cheval vit traditionnellement en liberté dans ses marais d’origine. Son origine reste mystérieuse, bien qu’il soit considéré comme l’une des plus anciennes races du monde.

Mentionné dès l’Antiquité romaine, le Camargue est occasionnellement une monture de bât et de guerre jusqu’au XIIe siècle. De tous temps, il est parfois utilisé comme animal utilitaire et de travail. Les habitants de la Camargue lui font dépiquer le grain, tirer des attelages, et le montent, entre autres, pour travailler avec le bétail, avant de le relâcher en semi-liberté. Les haras nationaux instaurent, dès leur création, de nombreux programmes d’élevage visant à augmenter sa taille par des croisements pour en faire une monture de guerre, programmes qui se soldent par des échecs.

Après une période de déclin durant la première moitié du XXe siècle, le Camargue est désormais devenu une race de chevaux de selle reconnue par les haras nationaux français et surtout l’un des symboles forts de sa région d’origine, avec le taureau camarguais et le Flamant rose (Phoenicopterus roseus). Il est toujours traditionnellement élevé en semi-liberté dans des manades. Monture exclusive des gardians de la région qui l’utilisent pour le travail du bétail et de nombreuses fêtes populaires. Le cheval Camargue bénéficie d’une grande notoriété grâce à l’équitation Camargue et à sa forte image de tradition et de liberté née de sa présence dans les arts et la littérature, notamment dans l’histoire de Crin-Blanc.