• Carnet

    Carnet "la harde"

La harde

19.00 

Pour y écrire ses mots qui déboulent…

Couverture sérigraphiée sur papier Skin Mocha 380 g
Page de garde Kraft vanillé velin 90 g
Intérieur sur ivoire 80g et ligné sur pages de droite
Exemplaires numérotés de 1 à 17
Reliure à l’écolière
Entièrement façonnés à la main, des différences peuvent survenir.

Catégories : , , , ,
  • Description

Description

La harde

Couverture sérigraphiée sur papier Skin Mocha 380 g
Page de garde Kraft vanillé velin 90 g
Intérieur sur ivoire 80g et ligné sur pages de droite
Exemplaires numérotés de 1 à 17
Reliure à l’écolière
Entièrement façonnés à la main, des différences peuvent survenir.

La vie du sanglier

Régulièrement, le sanglier se vautre dans la boue dans des lieux appelés « souilles », et se frotte avec insistance contre les troncs d’arbres avoisinants pour se débarrasser d’un certain nombre de parasites, réguler sa température corporelle et marquer son territoire. Il dort dans de petites dépressions du sol, sèches, bien dissimulées, nommées « bauges ».

Les sangliers sont grégaires. Ils forment des troupes (ou bandes) appelées hardes ou compagnies et dont la taille varie selon le lieu et la saison. Une harde (ou compagnie) compte d’ordinaire de six à vingt individus, quoique des troupes (ou bandes) de plus de cent individus ait déjà été observées. L’unité de base est un noyau composé d’une ou plusieurs laies et leurs dernières portées de marcassins. La dynamique du groupe inclut l’isolement de la laie (pré)parturiente puis sa rentrée avec sa portée, l’entrée de laies nullipares ainsi que l’arrivée de mâles adultes avec le départ simultané d’individus subadultes. Les ragots (sangliers de 2 à 4 ans) ferment la marche lors des déplacements, mais sont remplacés par des mâles plus âgés en période de rut. Les cortèges sont souvent bruyants, non seulement par le bruit lourd des pas, mais aussi par les grognements, cris, soufflements et autres reniflements. Cependant, les sangliers savent se montrer discrets et silencieux s’ils se sentent menacés.